Trouble Oppositionnel avec Provocation ( TOP)

Une agitation, des difficultés d’intégration sociale et scolaire, ainsi que des troubles des apprentissages sont également relevés de façon progressive et durable dans le Trouble Oppositionnel avec Provocation.

Contrairement au TDAH, le Trouble oppositionnel avec provocation se manifeste par une attitude négativiste, de désobéissance et d’hostilité envers les personnes en position d’autorité.

Ces comportements sont particulièrement marqués par une résistance à suivre les consignes ou un refus de transiger avec l’adulte ou avec les pairs.

Ces enfants ont tendance à tester délibérément les limites, à ignorer les ordres et à les contester.

Habituellement ces sujets ne se reconnaissent pas comme hostiles ou provocateurs, mais justifient leurs conduites comme des réponses à des circonstances injustes.

Parfois, le trouble oppositionnel avec provocation représente, dans le développement du sujet, un antécédent du Trouble des conduites, avec son cortège d’actions antisociales, agressives et provocatrices, qui conduisent l’individu à bafouer les droits fondamentaux d’autrui et les règles sociales.

  • Toutefois avant de poser un tel diagnostic, il convient de prendre en compte les éléments de contexte qui pourraient expliquer ces symptômes. Ils peuvent parfois être expliqués par le retentissement du TDAH qui entraîne des manifestations de détresse de l’enfant.